comment soigner un rhume des foins naturellement

Yeux irrités, nez qui chatouille et crises d’éternuements à chaque retour du printemps. L’allergie au pollen, dite aussi rhume des foins, peut s’avérer particulièrement fatigante si vous en êtes victime. Mais avant de vous ruer sur votre boîte d’antihistaminique, essayez les remèdes naturels ! Plus doux et sans effets secondaires, ils évitent aussi l’accoutumance  de votre organisme à ces petits cachets qui finissent par ne plus faire effet.

Qu’est-ce que le rhume des foins ?comment soigner un rhume des foins naturellement

Le rhume des foins, comme on l’appelle familièrement, est une rhinite allergique, c’est-à-dire une inflammation de nos muqueuses nasales. Elle est provoquée par la présence d’un corps étranger allergène dans l’air, le pollen des arbres. Cet allergène déclenche la production d’histamine par notre système immunitaire, une sorte de réaction défensive excessive.

Quels sont les solutions naturelles contre l’allergie au pollen ?

Changer un peu son alimentation, se laver les cheveux ou faire une pause avec le miel ? Certains remèdes sont simples et étonnants pour lutter contre les allergies…

Les aliments antihistaminiques

Certains aliments ont le pouvoir d’inhiber la production d’histamine par notre organisme, médiateur chimique responsable de la rhinite ou autre réaction allergique. Ils contiennent un flavonoïde particulier, la quercétine, capable de bloquer la production histaminique qui provoque les réactions allergiques comme le rhume des foins. La quercétine est de plus anti-inflammatoire et soulage votre nez de la rhinite allergique. Voici les aliments qui en contiennent le plus  :

  • L’ail, l’oignon, et en particulier l’oignon rouge : ajoutez-en dans vos salades et vos plats, crus ou cuits, quand les pollens commencent à vous chatouiller et pendant au minimum 2 semaines.
  • L’ortie, que vous pourrez consommer en gélules, en tisanes ou encore en soupe ! Pour cela vous devrez vous rendre chez l’herboriste, ou partir faire une cueillette à la  campagne, avec des gants car bien sûr, l’ortie, ça pique.
  • L’estragon, délicieux sur une salade ou une tarte. Le plus efficace est de mâcher ses feuilles ou de l’inhaler avec un mouchoir sur lequel vous déposerez quelques gouttes d’huiles essentielles d’estragon. Il contient aussi de la coumarine, autre bloqueur naturel de l’histamine.
  • Le thé vert cumule quercétine et catéchine, c’est une boisson anti allergie efficace et gorgée de vertus pour la santé. Ne laissez pas infuser trop longtemps votre thé vert et ne dépassez pas les 70° pour l’infuser afin de profiter de ses bienfaits.

D’autres aliments, comme les agrumes ou les baies rouges sont aussi réputés pour leurs vertus antihistaminiques car ils sont riches en vitamine C, nécessaire dans la défense contre une allergie, et antivirale : elle lutte contre les symptômes infectieux de la rhinite.

A l’inverse, il serait déconseillé de consommer des produits de la ruche type gelée royale ou propolis quand on est très allergique au pollen. Parlez-en avec votre médecin.

Les produits naturels contre la congestion nasale

La menthe et l’eucalyptus

Le menthol est connu pour ses vertus tonifiantes du système respiratoire. Vous pouvez vous faire des infusions de menthe fraiche achetée chez le primeur ou en supermarché. Pour cela plongez quelques feuilles dans de l’eau bouillante puis laisser infuser 10 minutes à feu doux. Trois tasses par jour soulageront vos symptômes. Vous pouvez également respirer de l’huile essentielle de menthe poivrée ou d’eucalyptus sur un mouchoir.

Le sel de mer

La rhinite se caractérise entre autre par un écoulement trop important de mucus : vous avez le nez qui coule. Le nettoyer deux fois par jour avec un spray d’eau de mer vous soulagera et calmera la crise allergique. Vous trouverez ce type de spray en pharmacie, mais vous pouvez tout simplement diluer une pincée de sel dans ½ litre d’eau minérale tiède et le verser dans un flacon spray propre ou une poire pour lavage de nez.

Enfin … un peu de logistique !

Pour limiter vos crises, fermez bien les fenêtres chez vous ou en voiture le temps où le pollen est le plus présent. Portez des lunettes (de vue ou de soleil) pour protéger vos yeux. Si vous êtes porteur de lentilles, faîtes une pause pour limiter les irritations. Lavez-vous plus souvent les cheveux pour éviter de respirer du pollen et d’en ramener à la maison, sur les taies d’oreiller… Enfin évitez tout ce qui affaiblit le système immunitaire : alcool, tabac, fatigue…

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.