les astuces pour faire soi-même son mascara

Les mascaras qu’on trouve dans le commerce utilisent tous les mêmes bases : corps gras et pigments. Assez proches de celles qu’on utilise depuis l’Antiquité, elles se sont  vues au fil des jours agrémentées de produits plus ou moins toxiques. Pour s’en préserver, on peut acheter du mascara bio, mais plutôt cher. Ou fabriquer soi-même son mascara : simple, hypoallergénique, économique et écologique !

Les origines du mascara

Des nomades du désert …

D’abord utilisé par les nomades du nord de l’Afrique, le mascara provenait d’une roche noire réduite en poudre : la poudre d’antimoine. Elle servait à souligner le regard, mais aussi à protéger les yeux des poussières et du sable. Le khôl égyptien avait les mêmes fonctions. Sa composition était plus complexe, et contenait même du plomb, choisi pour ses propriétés bactéricides. Les femmes romaines y ajoutèrent des pétales de roses.

… aux femmes d’aujourd’hui

Selon les pays et les époques, ce soin-maquillage a connu des variantes, mais la formule que nous connaissons aujourd’hui et son conditionnement en tube est récent. C’est un certain Monsieur Rimmel qui lance en 1880 la formule du mascara moderne, à base de vaseline et de distillant de pétrole. Plus tard ce distillant fut remplacé par de la poudre de charbon. Le mascara se présentait sous forme de pain, sur lequel on passait une petite brosse à cils. C’est Helena Rubinstein qui créa le mascara en tube en 1957.les astuces pour faire soi-même son mascara

Pourquoi fabriquer  soi -même son mascara

Épaississeurs, silicone, conservateurs, produits résistants à l’eau … Les additifs qu’on trouve dans les mascaras actuels abîment les cils et provoquent souvent irritations, allergies, voire vieillissement du contour de l’œil. Il est donc important de ne se maquiller qu’avec des produits respectueux des cils et des yeux. On en trouve en boutiques bio, mais ils sont chers. L’idéal est donc de fabriquer soi-même son propre mascara !

Comment fabriquer un mascara maison

Ingrédients :

  • 2 cuillères à soupe de gel d’aloe vera
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à café de cire d’abeille
  • une ou deux capsules de charbon végétal activé ou une cuillère à café de cacao en poudre
  • un tube de mascara vide et propre

Préparation :

Dans une casserole, chauffez à feu doux vos billes ou copeaux de cire, l’aloe vera et l’huile de coco. Quand la cire a bien fondu, ouvrez vos capsules de charbon végétal en poudre, ou choisissez le cacao, selon la couleur souhaitée (noire ou marron). Versez-les dans le mélange. Remuez encore puis retirez du feu.

Si votre huile de coco est trop liquide (selon la saison ou l’endroit où vous vivez), ajoutez un peu plus de cire d’abeille. Cela donnera aussi un côté waterproof à votre mascara !

Conditionnement :

Pour pouvoir verser votre mélange dans le tube à mascara, il faudra un peu de patience : cette pâte ne se verse pas avec un entonnoir. Vous allez devoir vous fabriquer une sorte de petite poche à douille, comme pour la chantilly. Pour cela, versez votre mélange dans un sac plastique propre et un peu épais. Poussez-le à fond dans un des coins du sac plastique, puis avec des ciseaux faîtes un petit trou à la pointe, délicatement. Pressez ensuite tout doucement à l’intérieur du flacon, sans faire déborder. Si cette étape vous est fastidieuse, vous pouvez parfaitement opter pour un autre mode de conditionnement. Une petite boîte de crème hydratante vide par exemple, avec un couvercle bien hermétique. Vous n’aurez qu’à tremper votre brosse à mascara à l’intérieur pour procéder à l’application.

Ce mascara maison se conserve environ 6 mois, comme tous les mascaras bios.

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.