Les reins font partie des organes vitaux même si on peut vivre avec un seul. Ils filtrent le sang des toxines et permettent d’éliminer l’excès en eau dans l’organisme ou de la conserver si nécessaire. Également, les reins régulent les taux de phosphate, de calcium et d’autres minéraux. Mais encore, ils aident dans la régulation de la pression artérielle, et ils produisent des hormones. Vu leur importance, ne serait-il pas crucial d’en prendre soin ? Tout de suite, découvrez les mauvaises habitudes qui sont néfastes aux reins.

 

  • Ne pas boire suffisamment

La fonction principale des reins est de filtrer le sang et d’éliminer les déchets ainsi que les toxines donc, si votre organisme est déshydraté, le sang deviendra dense. Par conséquent, il y aura moins de sang dans les reins, et cela altère leurs fonctions. Boire moins d’un litre d’eau par jour n’est pas bon pour la santé, le mieux est de prendre entre 10 et 12 verres quotidiennement pour bien hydrater le corps et pour être en bonne santé. A lire à ce sujet : reconnaître les signes d’une déshydratation.

 

  • Repousser l’envie d’uriner

Le premier dysfonctionnement des reins n’est pas de vider la vessie, mais de laisser les urines rester longtemps dans la vessie. Cela ne fera que reproduire et multiplier les bactéries, et par la suite, endommager les reins pour causer au final l’insuffisance rénale. Également, se retenir d’uriner peut entraîner l’incontinence urinaire et la lésion rénale, car il y a une pression exercée sur les reins.

 

  • Beaucoup trop de sel

Consommer beaucoup de sel est néfaste pour les reins, mais encore, cela affecte l’état de santé en général puisque près de 95 % du sodium ingurgité par le biais des aliments est métabolisé par les reins. (Voir nos astuces à base de sel) Si vous consommez trop de sel, vos reins travailleront plus pour évacuer l’excès, et cela va baisser son fonctionnement. Aussi, la rétention d’eau peut favoriser la pression artérielle. Certaines études affirment même que le sel augmente la quantité de protéines dans les urines, c’est un autre facteur qui favorise le développement des troubles rénaux. Le quota quotidien est de 5 grammes par jour.

 

  • Trop de protéines animales

En consommant beaucoup d’aliments à base de protéines comme la viande rouge, vous ne faites qu’augmenter le risque de souffrir de maladies des reins. N’oubliez pas que vos reins ont pour rôle de métaboliser et d’éliminer les déchets azotés du corps qui sont en réalité sous-produits par la digestion des protéines. Donc, une surconsommation de protéines favorise de manière chronique la pression de filtration glomérulaire en augmentant la charge métabolique des reins, et cela va les endommager.

 

  • Trop d’antalgiques

Si vous êtes parmi les personnes qui prennent souvent des antalgiques pour baisser la fièvre et les inflammations, sachez que cela peut endommager vos reins, mais également, d’autres organes. Notez que les antalgiques peuvent freiner la circulation sanguine dans les reins et altérer leur fonctionnement. L’insuffisance rénale aiguë ou la néphrite interstitielle peut être occasionnée par la consommation abusive ou excessive d’antalgiques. Si vous avez déjà des problèmes rénaux, consultez votre médecin avant de les prendre.

 

  • Le manque de sommeil

Le sommeil est très important pour une bonne santé physique et morale, et le quota quotidien est entre 6 et 8 heures. C’est pendant que vous dormez que les tissus de vos organes se renouvellent donc, si vous ne dormez pas suffisamment, vous interrompez ce processus, et cela va endommager le bon fonctionnement de vos organes, et les reins y compris. Le manque de sommeil occasionne l’obstruction accrue des artères et une pression artérielle élevée, et cela va endommager vos reins.

 

  • La cigarette

Fumer n’est pas seulement mauvais pour les reins, cela peut aussi être dangereux pour tous les organes du corps. Le tabagisme augmente le rythme cardiaque et la pression sanguine tout en réduisant le flux sanguin et en rétrécissant les vaisseaux sanguins dans les reins. Cela peut aggraver une maladie rénale déjà existante accélérant ainsi le dysfonctionnement des reins. Donc, il vaut mieux arrêter de fumer.

 

  • L’alcool

L’alcool peut faire des dégâts sur le foie et les reins. En consommant beaucoup de boissons alcooliques, vous risquez de causer des lésions graves à vos reins donc, il vaut mieux en consommer avec modération, un verre pour une femme et 2 verres pour un homme. En buvant des quantités excessives d’alcool, l’acide urique sera stocké dans les tubules rénaux, et cela provoque une obstruction lobulaire, c’est ce qui va augmenter le risque de développer une insuffisance rénale. Également, l’alcool déshydrate ce qui empêchera le bon fonctionnement des reins.

 

  • Ne pas faire attention aux infections courantes

Si vous ignorez les infections courantes comme la toux, la grippe, le rhume, la pharyngite… cela peut entraîner de graves lésions rénales. Les personnes atteintes de maladies rénales ont affirmé qu’elles ne se sont pas reposées quand elles étaient malades, ce sont surtout les individus sensibles aux changements climatiques. Donc, ne négligez plus les infections courantes en vous reposant et en prenant des antibiotiques adaptés.

 

  • Trop de caféine

La caféine augmente la pression artérielle et fera travailler plus les reins, et sur une longue durée, cela peut être néfaste pour les reins. Des études ont prouvé que la prise de café de manière régulière est liée aux calculs rénaux, la caféine augmente l’excrétion du calcium dans l’urine. Toutefois, la consommation de café avec modération ne présente aucun risque. Trois tasses de café ou de thé par jour ne vous feront pas de mal. Néanmoins, comptez les autres sources de caféine comme les boissons gazeuses, le cacao, le chocolat…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.