Beaucoup de personnes sont victimes d’intoxication alimentaire. C’est une maladie bénigne, et elle est provoquée par l’ingestion d’un aliment ou d’une boisson contaminée par une toxine ou par une bactérie. Parmi les symptômes de l’intoxication alimentaire, il y a les nausées, les diarrhées, les vomissements… et ils peuvent apparaître quelques minutes, quelques heures ou quelques jours après avoir mangé la nourriture ou la boisson impropre à la consommation. Mais l’intoxication alimentaire peut être évitée, et voici comment faire.

 

  • Se laver les mains régulièrement

Quand on cuisine, l’hygiène est cruciale, et le premier réflexe à tenir est le lavage des mains, cela doit se faire avant et pendant les préparations culinaires, surtout après avoir manipulé les aliments crus comme les viandes et les légumes afin que les mains soient toujours propres. Il faut aussi le faire après le passage aux toilettes, après avoir changé un bébé ou la litière du chat, caressé un animal (oiseaux, tortues, reptiles… voir nos astuces pour garder une maison propre en possédant des animaux de compagnie), touché la terre… Pour bien laver les mains, il faut utiliser un savon antibactérien et de l’eau chaude. Désormais donc, ayez cette habitude pour vous protéger des bactéries.

 

  • Nettoyer les équipements de cuisine

Le lavage des mains ne suffit pas pour éviter l’intoxication alimentaire, il faut aussi bien nettoyer les équipements de cuisine. Vous devrez nettoyer souvent les surfaces de travail et les planches à découper, faites cela avant et après la préparation des aliments. Pour éviter la contamination croisée entre les aliments crus et cuits, il faut employer des planches à découper et des couteaux différents pour la préparation des viandes crues, des légumes et d’autres aliments. Sachez qu’il y a 2 fois plus de bactéries fécales sur une planche à découper que sur une lunette de toilettes.

 

  • Le lavage du matériel de nettoyage

Les serpillères, les éponges et les autres outils de nettoyage sont des environnements parfaits pour le développement des bactéries donc, il faut les laver après chaque utilisation. Vous ne devrez pas laisser de la matière organique s’accumuler, pas même l’eau provenant d’une vaisselle. Vous pourrez aussi employer des chiffons jetables et les jeter à la poubelle après chaque usage pour éviter l’intoxication alimentaire.

 

  • Bien conserver la nourriture

Pour éloigner l’intoxication alimentaire, il faut bien conserver les restes d’aliments en mettant par-dessus un couvercle et vérifier qu’ils ont bien refroidi avant de les placer au réfrigérateur, cela évite l’augmentation de la température ambiance dans le réfrigérateur. Il ne faut pas garder plus de 2 heures les aliments cuits dans le réfrigérateur, et il faut vérifier la température interne du réfrigérateur pour garantir qu’il est réglé sous 5°C. Pendant le réchauffement des aliments conservés au frais, la nourriture doit sortir brûlante pour éliminer les micro-organismes qui auraient pu se multiplier lors de leur séjour dans le réfrigérateur.

 

  • Maîtriser la température de cuisson

Lors de la cuisson, faites attention à la viande crue et aux fruits de mer parce qu’il faut que ces aliments atteignent une certaine température pour tuer les bactéries néfastes et les autres micro-organismes. Donc, les saucisses, les volailles et la viande hachée doivent être cuites correctement. Pour vérifier la cuisson, plantez un couteau au plus profond de l’aliment pour constater si la viande est encore rouge ou s’il y a du sang. Également, vérifiez la température interne du poulet pendant la cuisson avec un thermomètre de cuisson.

 

  • Vérifier la date de péremption des aliments

Que ce soit en magasin ou lors de la préparation des repas, pensez toujours à vérifier la date d’expiration des aliments avant de les consommer. Regardez bien aussi l’état de leur conditionnement, les boîtes de conserve ne doivent pas être perforées ou bombées. Suivant le code de consommation, les producteurs doivent afficher sur l’emballage la date de péremption. Mais par précaution, ils mentionnent des dates d’expiration parfois très largement avant les dangers possibles. Les céréales, le café et les bonbons ne présentent pas de danger même si la date est dépassée, mais pour les viandes fraîches, la charcuterie… ils ne sont plus propres à la consommation après la date limite. Également, certains yaourts se mangent des semaines après leurs dates de péremption.

 

  • Les aliments à risque

Les aliments à risque sont les laitages, les œufs, les crustacés, la charcuterie et certains poissons, mais également, les fruits et les légumes, principalement les feuilles de laitues. Lavez bien les œufs avant leur utilisation, et ne les consommez plus après 28 jours. Pour les laitages, ils ne doivent pas présenter de dépôts suspects ou d’odeur. Concernant la charcuterie, préférez celle qui provient d’Europe ou de France, et faites en sorte qu’elle soit toujours fraîche. Certains poissons ne doivent jamais dépasser leur date de limite de consommation. Enfin, ne mangez pas les crustacés n’importe où, car ils peuvent devenir toxiques en quelques heures.

Pour continuer votre lecture : le charbon végétal actif, un détoxifiant naturel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.