Rénover les meubles de brocantes

Si pour la première fois, vous envisagez de passer dans une brocante pour dénicher quelques jolis meubles vintages afin d’apporter un peu de cachet à votre intérieur ou de faire une idée déco pour Noël, suivez nos conseils pour l’achat et pour la restauration de vos trouvailles. Même si actuellement, la tendance est à la décoration récup, la rénovation des meubles chinés ne doit pas se faire à la légère. En effet, ça prend du temps, et il faut avoir toutes les astuces pour réussir la restauration de mobilier vintage, de mobilier de brocante ou de mobilier artisanal venant d’Inde.

L’état du mobilier

Quand vous serez dans la brocante, vérifiez d’abord l’état du mobilier vintage avant de faire l’achat. Soyez très attentif aux charnières, aux pieds et aux portes, et n’hésitez pas à ouvrir les tiroirs et à retourner le mobilier en question. C’est important de faire ça, car même si le mobilier de brocante est réparable, ça vous évitera d’importantes dépenses. S’il y a de l’usure du temps, des taches, des éraflures ou autres, il est possible de les rénover, de les restaurer et de les customiser. Mais si le bois est très abîmé par les insectes, il est alors très fragile, et il faut éviter d’acheter. Tel est aussi si les matériaux ont été très endommagés par l’eau, s’ils sont gondolés ou gonflés ou encore s’ils affichent des auréoles huileuses. Dans le même volet, vous pourrez aussi parler avec le vendeur et vous informer sur l’histoire du meuble si jamais vous trouvez dedans une lettre au Père Noel. Aussi, ne concluez pas l’achat sans négocier. S’il y a des défauts, il est possible d’avoir une réduction de 20 %.

La préparation du meuble pour la restauration

Restaurer le mobilier ancienPour restaurer le mobilier vintage ou le mobilier artisanal venant d’Inde que vous venez de chiner, différentes étapes sont nécessaires. Afin que vous puissiez voir tous les petits défauts, commencez par aspirer le mobilier afin d’enlever la poussière. Sinon, employez un chiffon en microfibre pour ne pas marquer davantage le bois. Ensuite, nettoyez le meuble à l’aide d’une éponge humide trempée dans de l’eau savonneuse. Utilisez du savon de Marseille ou de la lessive douce. Mais n’utilisez pas de l’eau sur les matériaux fragiles et sur le bois de chêne au risque de faire disparaître les auréoles et de foncer le bois. Faites le nettoyage à l’eau doucement, et suivez le sens des fibres du bois.

Le décapage

La première chose à faire pour donner une seconde vie à un mobilier de brocante est le décapage. Cela consiste à poncer le meuble pour ôter les différentes couches de peinture ou de vernis. Avec des gants, des lunettes de protection, un masque et une tenue appropriée, faites le démontage des tiroirs et des portes. Pensez à les numéroter pour les remettre facilement en place après la restauration. Vous avez 3 options pour le décapage : chimique, thermique ou mécanique. Par l’écologie, le mieux est d’opter pour les 2 dernières techniques. Sachez que certaines peintures anciennes contiennent du plomb qui est dangereux, mais il est possible de le repérer. Voyez sa consistance, si c’est épais et brillant, de plus, elle s’enlève comme du papier et cloque pendant le décapage thermique. Pour le décapage mécanique, vous aurez besoin d’une ponceuse ou d’une feuille, utilisez un gros grain après un grain fin, et faites toujours dans le sens des veines du bois. Pour les pièces en métal comme les verrous, les poignées, les charnières… ayez recours à du blanc de Meudon et de la paille de fer triple zéro afin de leur redonner de l’éclat.

La réparation et la finition

Tiroir détérioré, trou, charnière brisée… vous devrez tout réparer. Pour effacer les petits défauts du bois, appliquez de la pâte à bois, et poncez. Les pièces trop abîmées doivent être remplacées. Pour une touche de modernité, vous pourrez remplacer les poignées. Après les petites réparations et le montage du mobilier, c’est maintenant le moment de la finition. Si vous cherchez un rendu brut, mettez 2 couches de vernis ou d’huile mate, mais choisissez toujours une teinte de la même couleur que le bois. Pensez à poncer entre les 2 couches. C’est conseillé si vous avez acheté un mobilier en rotin. Si vous choisissez d’appliquer de la peinture, mettez d’abord une sous-couche appropriée au matériau. Avant de procéder, poncez avec un grain fin, et nettoyez. Après, optez pour une peinture de qualité, et posez un adhésif sur les parties à ne pas peindre. L’autre option pour customiser le mobilier vintage ou le mobilier artisanal venant d’Inde est d’utiliser du papier peint. Avec un peu d’imagination et nos conseils judicieux, vous allez facilement transformer le vieux en neuf.

Continuez votre lecture avec Entretien de la maison, place aux produits vraiment écologiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.