Close up of a woman with hands holding her crotch, isolated in green

Contrairement au sexe opposé, la femme a besoin d’une hygiène intime impeccable. Une bonne santé vaginale se caractérise par un taux équilibré d’acide et de bactéries qui aident à lutter contre les infections et à rétablir le bon pH de la flore vaginale. Le vagin est autonome, mais beaucoup de choses peuvent toucher sa santé. L’équilibre vaginal dépend de plusieurs gestes que l’on tient quotidiennement. Quand il s’agit de prendre soin de notre partie intime, on a tendance à tenir de mauvaises habitudes.

 

  • Laver l’intérieur du vagin

L’intérieur du vagin se lave tout seul, ce sont les bonnes bactéries que l’on appelle lactobacilles qui gardent tout propre donc, il est inutile de laver l’intérieur pour vous assurer que tout va bien. Si vous enlevez les bonnes bactéries, vous aurez un vagin basique qui est moins acide, et cela cause le développement des mauvaises bactéries. Résultat, vous êtes plus sensible aux infections. De plus, le lavage de l’intérieur du vagin va l’assécher, et ce n’est pas bon du tout. Même après un rapport sexuel, l’intérieur du vagin ne se lave pas.

 

  • Laver la partie intime plusieurs fois par jour

La partie intime se lave une seule fois par jour, d’ailleurs, c’est valable pour tout le reste du corps donc, à partir de maintenant, c’est une douche par jour, et c’est tout. Le corps s’auto-nettoie, pas comme notre maison, il sait lutter contre les agressions extérieures. Se laver le corps deux fois par jour est donc une erreur, et à force de faire cela, la peau peut être très sèche. Le calcaire, l’eau, le savon décapant… quand ils sont excès peuvent irriter et donner un sentiment d’inconfort surtout en période hivernale.

 

  • Ne pas changer de rasoir régulièrement

Certes, un rasoir émoussé ne fera pas de mal à votre vagin, mais il peut irriter quand même votre vulve. Aussi, pensez à changer de rasoir toutes les 2 semaines sinon, il y aura plusieurs bactéries indésirables qui risquent de vous causer des boutons ou de l’acné ainsi que d’autres irritations de poils et de la peau.

 

  • Ne pas se changer après le sport

Les mycoses vaginales sont des infections fongiques communes provoquées par la croissance démesurée des levures dans cette partie du corps. Ces levures se propagent dans les lieux humides et chauds, et rester dans les vêtements de sport serrés et pleins de sueur longtemps augmente les risques d’avoir des mycoses qui grattent. Votre vagin est la partie de votre corps la plus sensible aux agressions extérieures alors, lavez aussi vos habits de sport après chaque utilisation. Gardez en tête que la transpiration est la nourriture préférée des bactéries qui adorent se proliférer dans les parties humides.

 

  • Porter les mauvais sous-vêtements

Afin de protéger votre vagin, ne portez pas tout le temps des strings, car ils ne couvrent pas vraiment les lèvres. Également, préférez les sous-vêtements en tissus naturels comme la soie ou le coton, et oubliez les matières synthétiques qui sont source de macération et de transpiration, et cela ne fera que déséquilibrer la flore vaginale et entraîner des mycoses. Dans le même volet, ne portez pas aussi des vêtements trop serrés comme les jeans slim, car il faut que votre corps respire. Ce type d’habits agresse votre peau et votre vagin, et ils laissent le champ libre à la prolifération des champignons et des bactéries.

 

  • Ne pas s’essuyer comme il faut

Quand vous faites la grosse commission, il faut s’essuyer de l’avant vers l’arrière, et faisant le contraire, vous ramenez la matière fécale dans votre vagin et dans votre vulve. Choisissez bien aussi votre papier toilette, car certains peuvent causer des irritations, surtout les papiers toilette parfumés, fins et abrasifs. Donc, n’employez que les modèles doux, non parfumés et blancs pour ne pas connaître des problèmes vaginaux.

 

  • Utiliser des préservatifs en latex

On ne le dira jamais assez, il faut toujours mettre un préservatif pendant un rapport sexuel, mais pas n’importe lequel. Pour le bien de votre vagin, oubliez les préservatifs en latex, et optez plutôt pour des préservatifs hypoallergéniques pour éviter d’avoir des brûlures, des rougeurs et autres. Vérifiez que vous n’êtes pas allergique au latex tout comme votre partenaire. Également, après le rapport sexuel, ne courrez pas à la douche pour laver votre vagin, car il s’auto-nettoie.

 

  • Porter la même serviette hygiénique pendant des heures

Pendant vos règles, pensez à changer régulièrement de serviettes hygiéniques ou de tampons. En les gardant plus longtemps, vous causez des problèmes à votre vagin. Cette mauvaise habitude favorise la prolifération des bactéries, et par conséquent, infecter votre sang. Également, cela entraîne aussi des démangeaisons vaginales gênantes et insupportables. Pour les protège-slips, sachez qu’ils peuvent être source d’allergies vulvaires.

 

  • Manger beaucoup de sucreries

Certains aliments sont capables de modifier le pH du vagin qui a pour rôle de contrôler l’acidité du vagin. Un pH en hausse peut entraîner un déséquilibre bactériologique, les germes se forment et les champignons vivant dans la flore vaginale se développent en masse pour causer par la suite une mycose vaginale. Les aliments sucrés et transformés sont donc à oublier pour la santé de votre vagin. Il n’y a rien de mieux que d’opter pour une alimentation saine.

A lire également : Nos astuces de grand-mère pour soigner la vaginite.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.