chicorée

Peu de gens savent, mais la chicorée est une plante aux vertus exceptionnelles pour l’organisme. Beaucoup l’a déjà adopté pour ça, mais aussi parce que c’est une excellente boisson pour remplacer le café. Toutefois, il y a une très grande variété de chicorées, mais 2 seulement sont bénéfiques pour le corps : la chicorée frisée et la chicorée amère. On fait découvrir tout de suite tous les avantages de la chicorée pour votre organisme. Vous aimerez aussi Découvrez les bienfaits de l’huile de noix de coco.

Les propriétés de la chicorée

La chicorée amère : Cette variété est également connue sous le nom de « Barbe-de-capucin ». Sa racine est riche en fibres, en vitamines A, C et K ainsi qu’en molécules antioxydantes. Pauvre en calories. C’est le type de chicorée le plus utilisé depuis l’Antiquité.

chicoréeLa chicorée frisée : Appelée aussi « Salade frisée », chicorée frisée vient des régions méditerranéennes, et ses feuilles sont comestibles. Elle est pauvre en calories, en protéines et en glucides, mais elle apporte des fibres et de l’eau au corps. Aussi, elle est riche en vitamine A, E, K, C ainsi qu’en vitamines du groupe B (B2 ; B5 et B9). N’oublions pas les minéraux (potassium, magnésium, fer, manganèse et calcium). On trouve en petite quantité du phosphore, du cuivre, du sélénium et du zinc.

Afin de profiter de tous les bienfaits de la chicorée, il faut souvent manger ces deux variétés.

Les trésors nutritifs de la chicorée

  • Beaucoup d’eau: La chicorée renferme à 95 % d’eau, elle aide ainsi à une bonne hydratation du corps. Croquante et fraîche, elle apporte 16 calories pour 100 g. Elle est également rassasiante en apportant un niveau de satiété élevé avec 3 g de fibres pour la même qualité. C’est l’aliment parfait pendant un régime.
  • Un puissant antioxydant : La chicorée renferme des caroténoïdes et des flavonoïdes, et c’est donc bonne source d’antioxydants qui luttent contre les radicaux libres responsables du vieillissement des tissus ainsi que de plusieurs maladies cardio-vasculaires et de cancers. 100 g de racine, de feuilles ou d’extraits de chicorée par jour couvrent les besoins en vitamine A. Sa richesse en vitamine C aide à la cicatrisation des plaies et au renforcement du système immunitaire.
  • Meilleure source de fructanes : Les fructanes ou « inuline » est en grande quantité dans la racine de chicorée, à environ 70%. L’inuline agit dans le processus métabolique, notamment dans la réduction du cholestérol et des triglycérides dans le sang, dans l’absorption de certains minéraux et dans l’amélioration de la santé intestinale. Elle n’est pas digérée par l’intestin, elle est métabolisée par la flore intestinale libérant ainsi une importante quantité de dioxyde de carbone et de méthane entraînant des flatulences. Les fructanes sont des glucides qu’on trouve également dans plusieurs légumes racines comme les asperges, les oignons et le topinambour.

Les différentes raisons de prendre de la chicorée

La chicorée amère a différentes vertus thérapeutiques. Elle est capable de compenser les carences en fer ainsi que de protéger contre les allergies, les infections et le vieillissement cellulaire. Mais elle renforce également les défenses naturelles. Avec son action probiotique, elle peut équilibrer la flore intestinale tout en favorisant la colonisation des bonnes bactéries dans l’intestin. Aussi, elle stimule l’appétit, calme les problèmes digestifs et améliore le transit intestinal en raison de son effet laxatif. La chicorée est connue pour favoriser l’assimilation des minéraux par le corps. Plante dépurative, elle relance la fonction hépatique. En plus d’être apéritive, dépurative et tonique, la chicorée traite naturellement la congestion du foie, la jaunisse, les obstructions des viscères, les maladies de poitrine et toutes autres pathologies demandant la purification sanguine. Pour un nettoyage de l’organisme, il faut faire une cure printanière avec la racine torréfiée de chicorée amère. Pour la chicorée frisée, appliquée localement, elle calme les enflures et les inflammations tout en réduisan les larmoiements.

L’utilisation de la chicorée

Il y a différentes manières de consommer de la chicorée amère. Vous pourrez la prendre en poudre soluble comme du café, en infusion (une petite poignée de feuilles dans 100 cl d’eau bouillante 5 minutes) et en décoction (bouillir 50 g de feuilles et de racines dans 50 cl d’eau 10 minutes et filtrer). La version poudre soluble peut être prise avec du lait animal ou végétal. Mais elle est aussi vendue en flacon de 20 ml avec pipette compte-gouttes. Le dosage est de 2 gouttes 3 à 4 fois par jour, c’est à déposer sous la langue ou à diluer dans un verre d’eau. La chicorée frisée se prend cuite en gratin, en purée ou en potage. Il est aussi de la prendre crue et en faire une salade. Si vous n’appréciez pas le côté amer de ce type de chicorée, accompagnez la préparation avec d’autres variétés de salade ou du fromage de caractère ou de l’huile de coco. Toutefois, il ne faut pas prendre la chicorée en trop grande quantité au risque d’endommager le foie ou d’avoir des diarrhées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.