Une flore intestinale en bonne santé

Ce n’est pas pour rien qu’on dit que l’intestin est notre deuxième cerveau. En effet, il contient des milliards de micro-organismes qui constituent la flore intestinale, et c’est ce qui nous permet d’être en bonne santé. La flore intestinale aide à une meilleure digestion des aliments, au bon fonctionnement du transit, au renforcement de la barrière intestinale, à la synthèse des minéraux et des vitamines ainsi qu’à la stimulation de la défense immunitaire. Son équilibre est donc essentiel. Pour prendre soin de la flore intestinale, des astuces de grand-mère existent.

Les causes du déséquilibre intestinal

Les maladies : L’équilibre de la flore intestinale est troublé par les mauvaises bactéries. Suite à une gastro-entérite, elle se retrouve affaiblie, car l’organisme a tué tout ce qui pouvait pour se défendre, et cela inclut les bonnes bactéries. Donc, la flore intestinale change, et elle ne peut plus se défendre contre les agents pathogènes. La barrière intestinale est ainsi ouverte aux intrus, et il y a une perturbation au système de tolérance. Cela peut engendrer des réactions inflammatoires ou allergiques. Il faut savoir aussi que les médicaments comme les antibiotiques ne sont pas bons pour la flore intestinale puisqu’ils tuent les bonnes bactéries.

Les aliments inappropriés : Une alimentation inadaptée peut être la source d’une flore intestinale déséquilibrée pourtant, elle tient un important rôle dans l’absorption des nutriments et dans la digestion. La flore dégrade et fermente certains composés alimentaires comme les acides aminés et les fibres servant ensuite de nutriments aux cellules de l’intestin afin de favoriser leur renouvellement. C’est pour cette raison que l’excès de boissons alcooliques, une alimentation trop sucrée ou trop grasse et certains régimes déséquilibrent le microbiote intestinal. Dans le même volet, l’environnement toxique et pollué est aussi néfaste pour la flore intestinale tout comme le stress.

L’importance de restituer la flore intestinale

Pour une meilleure protection : 80 % de notre défense immunitaire se trouve dans notre intestin. La flore intestinale qui est un système complexe permet que les bons microbes nous défendent contre les mauvais. Donc, elle aide dans le renforcement de notre défense immunitaire en tenant un rôle de barrière et en empêchant les bactéries pathogènes de s’y installer. Un déséquilibre au niveau de la muqueuse intestinale entraîne une sensibilité de l’intestin.

Pour une bonne digestion : Le rôle premier de la flore intestinale est digestif. En effet, elle aide au bon fonctionnement du transit en simplifiant l’absorption des nutriments et en facilitant la digestion des fibres alimentaires comme les fruits et les légumes. Une muqueuse intestinale déséquilibrée est responsable des problèmes digestifs comme les diarrhées, les ballonnements, les maux de ventre et autres. Ces symptômes ne partiront que lorsque la flore intestinale est reconstituée.

Pour une meilleure prévention : Grâce à son rôle d’assimilation des minéraux et des vitamines, la flore intestinale assure la protection contre les inflammations et les maladies comme l’ostéoporose. Quand elle est en bonne santé, elle fonctionne comme une vraie barrière afin que les molécules inflammatoires ne se trouvent pas dans l’organisme.

Un rôle physiologique et métabolique : Les bonnes bactéries dans la flore intestinale aide à la synthèse des vitamines B et K qui sont essentielles au bon fonctionnement de notre corps. La vitamine B intervient dans l’absorption des lipides, des protéines et des glucides tout en améliorant la croissance des cellules, du système immunitaire et du système nerveux. La vitamine K protège le système cardiovasculaire et les os ainsi que la coagulation du sang. La muqueuse intestinale contribue également au métabolisme des acides biliaires et du cholestérol. Donc, si elle est affaiblie, ses fonctions physiologiques et métaboliques ne seront pas efficaces.

Les astuces de grand-mère pour avoir une bonne flore intestinale

Une bonne hygiène de vie : La première chose à faire pour avoir une bonne flore intestinale est de soigner l’hygiène de vie. Donc, évitez une alimentation trop riche en gras ou en sucre, la cigarette, l’excès de café… Limitez aussi la consommation de viande rouge augmentant le risque de cancer du côlon. Mais consommez en modération les graisses saturées et le fromage qui ont un effet acidifiant et qui sont susceptibles de troubler l’équilibre microbiote. Également, faites du sport régulièrement afin d’être toujours en forme. Une activité physique de 30 minutes par jour stimule durablement l’activité intestinale. Aussi, ne prenez pas d’antibiotiques que lorsque c’est vraiment nécessaire.

Plus de fibres : Les aliments riches en fibres sont nécessaires pour une bonne flore intestinale. Il faut savoir que les bactéries intestinales se nourrissent de fibres, les dégradent et les fermentent pour générer de nouveaux composés essentiels au bon fonctionnement du corps. Mais le plus important est de diversifier les fibres pour une diversité du microbiote. Tous les fruits et les légumes renferment des fibres tout comme les légumineuses, les fruits secs et les céréales complètes. Pour diversifier la nature des fibres, prenez-en à chaque repas.

Plus de probiotiques : Les probiotiques sont des micro-organismes vivants qui aident à la reconstitution de la flore intestinale. Naturellement présents dans notre organisme, les probiotiques sont aussi apportés par certains aliments (yaourt fermenté, choucroute, produits à base de soja fermenté…) Mais on trouve également des probiotiques en compléments alimentaires sous forme de gélules ou de poudre comme le lactobacillus gasseripour la flore intestinal. Toutefois, ceux qui apportent 10 milliards de bactéries au moins ont de l’effet sur la muqueuse intestinale.

Plus de prébiotiques : Les prébiotiques augmentent la croissance et l’activité des probiotiques. Ils offrent un environnement propice au développement des bonnes bactéries. Ces fibres solubles ne sont pas digérées dans l’intestin grêle, elles servent de nourritures aux probiotiques. Donc, si vous prenez des probiotiques, vous devrez également prendre des prébiotiques pour coloniser à nouveau votre flore intestinale de bonnes bactéries. Les aliments les plus riches en prébiotiques sont le seigle, le blé, les asperges, les artichauts, l’ail, les bananes et les oignons. Sur le site phytonut, vous les trouverez sous forme de poudre.

Poursuivez votre lecture avec Les bienfaits du charbon végétal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.