Le coccyx se compose des quatre vertèbres les plus basses de la colonne vertébrale. Lorsque cette zone devient douloureuse, cela impacte le bien-être au quotidien. Quelle que soit leur cause, les coccygodynies (douleurs au coccyx) sont en effet continues. Elles sont souvent accentuées par une pression et par le fait d’être en position assise.

Douleurs au coccyx : quelles sont les causes ?

Les 4 vertèbres qui constituent le coccyx ont la particularité de ne former qu’un seul bloc osseux. Il s’agit d’un vestige d’un appendice caudal – autrement dit d’une queue. D’ailleurs, si elle a disparu chez l’humain, cette queue est bel et bien présente au stade embryonnaire. Dans des cas très exceptionnels, il arrive même qu’un bébé naisse avec une queue (on ne recense à ce jour que quelques centaines de cas dans le monde).

Les douleurs au coccyx sont assez courantes. Elles sont fréquemment provoquées par un choc entraînant une fracture ou une torsion. Il peut s’agir d’un choc violent – par exemple une chute sur les fesses – ou de micro-chocs répétés, par exemple au cours d’un trajet en moto. Les coccygodynies peuvent avoir d’autres causes : une luxation de l’articulation entre le coccyx et le sacrum, une épine coccygienne (une excroissance osseuse), une hypermobilité entraînant une flexion anormale du coccyx ou encore un kyste pilonidal (un abcès au niveau du pli interfessier le plus souvent provoqué par un poil incarné).

Les douleurs au coccyx sont très gênantes au quotidien. Si elles sont accentuées par la position assise au cours de la journée, elles peuvent aussi être suffisamment intenses pour devenir une cause d’insomnie.

S’il est conseillé de consulter immédiatement en cas de douleur au coccyx, en particulier si elle s’accompagne de fièvre, de difficulté du transit ou de perte de sensation dans les membres inférieurs, certaines astuces contribuent à les soulager efficacement.

Douleurs au coccyx : les solutions naturelles

En cas d’hypermobilité, il est indispensable de vous assurer que vous bénéficiez d’un soutien adapté, notamment pendant que vous dormez. Pour prévenir et soulager les douleurs, il est indispensable de disposer d’un matelas et d’un oreiller de qualité, adaptés à votre morphologie. Le but est de préserver l’alignement naturel de votre colonne vertébrale tout au long de la nuit. En outre, il est déconseillé de dormir à plat ventre, une position qui vous inflige une torsion au niveau des cervicales et une tension excessive au niveau du bas du dos. Préférez la position allongée sur le dos, en glissant éventuellement un coussin sous vos genoux.

En cas de douleur au coccyx, la position assise est la plus problématique. Il est donc recommandé de vous équiper d’un coussin percé ou en forme de U, en privilégiant une technologie capable de vous offrir un soutien parfaitement adapté. La mémoire de forme est recommandée, car cette matière épouse parfaitement les contours de votre corps. À défaut d’avoir un coussin ergonomique à portée de main, optez pour une bouée.

L’ostéopathie se révèle très efficace lorsque la douleur est causée par un problème au niveau de l’articulation avec le sacrum. Après avoir soulagé les tensions, il est important de prévenir une réapparition. Il s’agit donc de réapprendre à s’asseoir correctement : un professionnel est à même de corriger efficacement votre posture et de vous apprendre à la réajuster.

L’alternance du chaud et du froid constitue l’un des remèdes naturels les plus efficaces en cas de douleur au coccyx. Commencez par appliquer un poche de froid ou un sachet de glace sur la zone douloureuse – en veillant à l’envelopper d’un tissu afin d’éviter tout risque de blessure. Comptez 15 minutes environ pour que le froid agisse. Une fois que l’inflammation a diminué, vous pouvez appliquer une bouillotte au bas du dos, afin de favoriser la détente musculaire.

Les huiles essentielles sont très efficaces pour soulager la douleur au coccyx. Privilégiez celles qui associent les vertus inflammatoires et décontractantes, comme la Gaulthérie ou l’eucalyptus. Pour les appliquer, mélangez-les à de l’huile d’amande douce, et massez doucement la zone douloureuse. Si la douleur est très forte, vous pouvez ajouter quelques gouttes d’huile de clou de girofle, un puissant anesthésiant naturel.

Enfin, les petits problèmes de transit sont susceptibles d’accentuer sévèrement les douleurs au coccyx. Pour limiter les risques, assurez-vous de consommer une alimentation riche en fibres. Pensez également à bien vous hydrater.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.