goutte

La goutte est une pathologie inflammatoire causant des douleurs articulaires. Pendant les crises, on constate une hausse du taux de l’acide urique, un composant du sang résultant de la dégradation des protéines. Ainsi, il y a des dépôts de cristaux d’acide urique dans l’articulation malade, et c’est très douleur. Afin d’atténuer la crise et les douleurs, certains aliments sont évités. D’ailleurs, ça limite l’hyperuricémie pouvant enclencher de nouvelles douloureuses crises. Vous êtes aussi invité à découvrir Les aliments qui soulagent l’allergie au pollen.

Quels sont les aliments qui aggravent les crises de goutte ?

Les matières grasses saturées : Ces aliments favorisent le déclenchement d’une crise aiguë. En effet, ces graisses ont de dangereux impacts cardiovasculaires, le corps ne parvient pas à éliminer correctement l’acide urique, et ça amène à son accumulation. Donc, les patients souffrants de goutte doivent adopter une alimentation moins grasse. Aussi, la prise de poids ou le surpoids ainsi qu’une hyperinsulinémie augmentent le risque de goutte. Pendant les crises ou d’accalmie des rhumatismes, il faut limiter les crèmes fraîches grasses et les sauces industrielles. Il faut également faire attention au beurre, au lait et aux fromages gras, le mieux de préférer le demi-écrémé et les fromages à 20 % de matières grasses au moins.

L’alcool : Les personnes souffrant de goutte doit bannir les boissons alcooliques : les alcools forts que le vin et la bière, car ils participent à la formation d’acide urique augmentant ainsi les risques de faire face à des crises de goutte aiguës. Il faut savoir que la bière est très riche en acide urique, c’est 205 mg/300 ml. Le mieux est d’opter pour les boissons non sucrées et l’eau plate ou gazeuse alcalinisante et riche en bicarbonate afin de baisser l’uricémie. Ça favorise l’expulsion urinaire de l’acide urique accumulé.

goutteLes abats et les charcuteries : Riches en protéines d’origine animale, les charcuteries renferment de l’acide urique, c’est 100 mg pour 100 g. Concernant les abats, c’est 300 mg pour 100 g, deux fois plus élevés que pour les viandes. Le pic peut être atteint avec les abats comme le foie de volailles ou de veau qui affichent 400 mg pour 100 g. Que ce soit en dehors ou pendant les crises de goutte, il faut éviter ces types d’aliments.

Les viandes : Dans ces aliments, il y a une forte dose d’acide urique, 100 à 200 mg par 100 g. La viande rouge renferme beaucoup de graisses saturées tout comme les viandes jeunes du veau et les viandes grasses de mouton, de gibier et de merguez. C’est également le cas avec les bouillons en cube de viande ainsi que les viandes fumées ou séchées. Inversement, les viandes de poulet et de lapin renferment moins d’acide urique, mais ça ne veut pas dire qu’il faut en abuser. Donc, pendant les crises de goutte, il faut réduire la consommation de viandes.

Les poissons : Ne pensez pas remplacer les viandes par les poissons, car ils participent également à l’augmentation de l’uricémie. Il s’agit surtout des anchois, des harengs, des cabillauds et des sardines. Il faut aussi se méfier des poissons gras comme le saumon, le maquereau et la truite qui renferment des matières grasses ayant un effet nuisible sur le corps. Les crustacés et les coquillages sont déconseillés, car ils contiennent de l’acide urique. En cas de crise de goutte, il faut les éviter et les consommer en dehors de manière occasionnelle.

Certains légumes : En cas de crise de goutte, tous les légumes ne sont pas à éviter, ceux à risque sont les légumes secs à l’instar des légumineuses (haricots, lentilles…), les jeunes pousses d’épinards, l’oseille, les choux-fleurs et les champignons. Renfermant en quantité élevée d’acide urique, ils participent au déclenchement d’une crise de goutte.

Les compléments alimentaires : Même s’ils sont naturels, les compléments alimentaires sont déconseillés en cas de crise de goutte. Que ce soit la levure de bière ou la spiruline, ils ont à bannir en cas d’excédent d’acide urique, car ils en renferment des taux élevés.

Les aliments riches en fructose : Le sucre n’est pas bon pour la santé, car il augmente l’insuline ralentissant l’élimination de l’acide urique. Cependant, le fructose est un type de sucre contre-indiqué pour les individus atteints de goutte. Quand l’organisme le dégrade, ça entraîne une production d’acide urique ainsi, les aliments riches en fructose sont à bannir. On parle ici du miel, des jus de fruits (pomme et raisin), des sodas, des confitures et des boissons sucrées.

Les aliments à privilégier

Certes, beaucoup d’aliments sont à bannir en cas de crise de goutte, mais certains sont aussi bénéfiques, car ils réduisent l’hyperuricémie. Les laitages pauvres en matières grasses et le café en font partie, notons également les œufs, les oléagineux, les fruits, les légumes, le pain, les pâtes, les céréales ainsi que les épices, les herbes et les aromates. Mais encore, un apport supplémentaire en vitamine C a un effet uricosurique, elle entraîne l’élimination de l’acide urique par les reins. Avec une bonne hygiène de vie et quelques règles nutritionnelles, il est réellement possible d’éviter les douloureuses crises de gouttes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.