les barrières anti-racines pour les bambous

Pour décorer le jardin ou le balcon et pour y apporter une touche exotique, le bambou est parfait en raison de son côté très esthétique. Cette plante offre une belle verdure même en hiver, protège des regards indiscrets, décore le talus ou aménage un coin difficile à entretenir. Certes, le bambou est plein de charme, mais il est aussi connu pour être envahissant en raison de ses racines.

 

Les racines de bambou

C’est grâce à ses racines que le bambou prolifère et s’étend sur de longues distances. Très vite, ses racines envahissent l’espace disponible en restant cachées sous la surface du sol. Les jeunes pousses sont ainsi libérées et donnent ensuite naissance à de nouveaux bambous. C’est un développement invasif et spécifique du bambou traçant. Dans une forêt subtropicale, cette croissance est très appréciée, mais ce n’est pas le cas dans un petit jardin. Il faut savoir que la loi interdit la prolifération du bambou sur les terres de ses voisins. Donc, si vous prévoyez d’inviter l’exotisme du bambou dans votre coin extérieur, vous devrez installer une barrière anti racines de bambou ou anti-rhizome de bambou tout en tenant compte des caractéristiques existantes comme les limites de clôtures et les chemins.

 

Les barrières anti-racines de bambou

Les barrières anti-racines de bambou permettent d’arrêter la propagation des racines au-delà de la zone délimitée. Ainsi, pour commencer, il faut délimiter l’espace où le bambou sera planté et creuser un fossé de 65 cm de profondeur autour. La largeur du fossé est de 20 cm, et il doit être légèrement en pente pour permettre aux racines de remonter facilement. Après, il faut attacher la barrière anti-racines le long du fossé et boucler avec une jonction anti-racines. Ensuite, il faut reboucher le fossé en faisant en sorte que le haut de la barrière dépasse 10 cm. Il ne reste plus qu’à planter le bambou au cœur de l’installation. À noter que la barrière racinaire de bambou est un rouleau de film en polypropylène noir, souple et épais qui fait 0,65 ou 1 m de hauteur.

 

L’entretien du bambou

Le bambou a besoin d’être bien arrosé surtout pendant les 2 premières années. Les pousses de bambou sont des plantes gourmandes qui ont besoin d’être nourries en engrais organique. Cependant, elles n’apprécient pas le sel donc, oubliez les engrais à base d’algues. Afin que le bambou garde bien son humidité et maintienne une température uniforme, il faut que la zone qui l’entoure soit bien taillée. Concernant la taille, pour que le bambou soit en bonne santé, il faut enlever les parties abîmées. N’hésitez pas aussi à couper les vieilles tiges à leur base afin d’augmenter l’air et la lumière dans le centre de la plante. Également, enlevez les branches secondaires qui sortent des nœuds de la tige afin de réduire la congestion de la plante.

 

Où et quand planter le bambou ?

Le bambou se plante toute l’année, mais l’idéal est de le faire au printemps pour qu’il profite d’une longue saison de croissance avant de s’installer et de s’enraciner. En clair, cultivez le bambou entre janvier et juin comme ça il n’aura pas de problème à l’arrivée de l’hiver. Cette plante est un peu délicate, et elle se développe mieux sur des terres drainées et humides. Elle aime les terrains neutres un peu acides et les terrains calcaires. Pour les jeunes pousses, elles apprécient les zones ombragées et en grandissant, elles poussent mieux sous le soleil. Le bambou s’accroit très vite pour aller vers la lumière.

 

Prenez également de faire la lecture de Fongicide naturel : la recette de grand-mère.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.