recette de savon à faire à la maison

recette de savon à faire à la maisonAvec les cosmétiques modernes et les produits d’hygiène corporelle sont arrivés un tas de problèmes de peau et de petites irritations qui proviennent directement des produits employés par les fabricants. On y trouver du paraben (qui provient directement du pétrole et qui empêche la peau de respirer), des SLS (Sodium-laureth-sulfate, très allergène et très agressif envers les muqueuses), des PEG (polyéthylenglycols obtenus à partir de gaz et qui favorisent l’apparition des points noirs sur la figure), etc.

Tous ces produits issus de l’industrie agressent notre peau, c’est pourquoi j’ai décidé de vous parler de la façon de fabriquer son propre savon, afin déjà de passer un très bon moment lors de sa préparation , mais de pouvoir vous laver avec un produit 100 % sans risque pour votre derme.

 Nos recettes pour faire son savon maison :

Recette à base de savon de Marseille :

  • Commencez par râper votre savon de Marseille (environ 150 grammes) avec une râpe à fromage  par exemple.
  • Chauffez-le au bain-marie accompagné de 150 grammes de miel de lavande bien liquide (le faire chauffer pour bien le liquéfier si il faut) avec 10 ml d’eau.
  • Remuez le tout de manière constante avec une cuillère en bois.
  • Dès que votre préparation est bien pâteuse, arrêtez la cuisson et ajoutez-y entre 25 et 30 gouttes de votre huile essentielle préférée.
  • Finissez le travail en donnant la forme que vous souhaitez à vos savons maison et en le faisant sécher pendant quelques jours à l’air libre.

Recette à base d’huile d’olive (savon d’alep) :

Recette de savon spéciale peau sensible : très riche et assez grasse, à utiliser pour votre douche du soir.

  • Mettre 200gr de feuilles de laurier séchées et 200gr de baies dans un gros pot et y verser de 1 litre d’huile d’olive ( au minimum un litre pour la recette mais aller jusqu’au dessus du pot). Fermez bien votre bocal et remuez le 2 fois par semaines pendant un mois. Et oui, il faut tout ce temps pour obtenir une macération de qualité. L’astuce de grand-mère : si vous voulez aller plus vite, faite chauffer le bocal au bain-marie pendant vingt minutes puis laissez-le refroidir. Faire cette opération une fois par jour pendant une semaine.
  • Filtrez votre préparation pour ne garder que l’huile d’olive avant utilisation. il vous en faut absolument 1 kilo.
  • Dans 350 gr d’eau du robinet ajoutez 125 gr de soude caustique et faites-la fondre. Remuez le tout très doucement jusqu’à obtention d’une dissolution complète de la soude. A savoir : la soude à tendance à ronger le bois, utilisez plutôt une cuillère en Inox.
  • Dans une autre casserole, faites chauffer votre macération en faisant monter sa température à 45 degrés et assurez-vous que votre soude soit descendue à la même température avant de venir l’incorporer.
  • Bien mélanger les deux solutions et les mixer (avec votre mixeur à soupe) jusqu’à l’obtention d’une consistance bien fluide, qui forme une léger ruban lorsque l’on soulève la cuillère.
  • Mettre votre préparation dans des moules, des boîtes rectangulaires ou tout ce que dont vous disposer pour obtenir la forme que vous souhaitez et entourez vos moules de cellophane. Attendez deux jours avant de démouler vos savons.
  • Après démoulage, faites sécher vos savons pendant 3 ou 4 semaines sur une grille avant de les utiliser.

Vos savons d’Alep sont près à être utilisés.

Recette de savon à base de lait.

  • Commencez  par faire passer 100 gr de lait au congélateur pendant 2 heures, en le remuant toutes les demi-heures, pour qu’il prenne la forme d’un granité : qu’il soit geler mais pas en gros bloc, en petites paillettes.
  • Mettez le lait dans un récipient et mélangez 50 gr de soude. Le mélange va prendre différentes couleurs jaunâtre mais ne vous inquiétez pas.
  • Faites fondre 250 gr d’huile d’olive avec 100 gr d’huile de coco à une température de 35 degrés et ajoutez-y au reste. Mélangez et mixés pour éviter les éventuelles grumeaux jusqu’à la trace (obtenir une texture formant un ruban onctueux en retournant la cuillère).
  • Ajoutez-y maintenant 10 gr d’huile d’amande douce, 10 gr d’huile de jojoba et 10 g d’huile de noyaux d’abricot. Mélangez le tout et versez le mélange dans vos moules.
  • Couvrez de cellophane et patientez 48 heures. Ensuite, démoulez doucement car le savon à base de lait est beaucoup plus friable que le savon maison classique, et faites sécher vos savons pendant 3 à 4semaines.

Vos savons au lait d’ânesse, de vache ou de chèvre sont faits !

Continuez à vous faire plaisir avec nos recettes an faisant votre tisane maison !

 

 

10 Commentaires

  1. •Faites fondre 125 gr de soude caustique et ajoutez-y 350 gr d’eau du robinet. Il me semble que ce procédé est dangereux. Il faut faire l’inverse : Verser la soude dans l’eau et non “l’eau dans la soude” !

  2. Bonjour je vous écris pour la recette du savon d Alep. Puis-je diviser la recette
    par deux pour les quantités car je veux juste faire un essai.
    Merci d’ avance pour votre réponse. Cordialement.

  3. Attention ! La soude caustique (comme son nom l’indique) est caustique ! Nul part vous ne renseignez sur les risques de son utilisation !! Les risques de brûlures caustiques ne sont pourtant pas rares.
    Lorsque l’on fabrique du savon, il est recommandé de porter des protections (gants, lunettes pour éviter les éclaboussures dans les yeux et tablier). Un masque est hautement recommandé, au minimum la fabrication doit être faite dans une pièce aérée car les vapeurs dégagées lors de la préparation de la lessive de soude (mélange eau et soude solide) sont dangereuses.
    De plus, il serait bon de préciser que la soude mis en contact avec l’eau va très fortement élever la température du mélange : autre risque de brûlure (thermique cette fois), et attention également au choix du contenant, il faut choisir du verre résistant comme le pyrex par exemple, et non pas un plastique fin qui pourrait fondre…
    Enfin, les mesures d’huile et de soude ne peuvent pas être approximatives mais doivent être notifiées au gramme près et obtenues avec une balance de précision. A la fin de la cure d’un savon (période de séchage), il est bon de vérifier le pH de celui-ci afin de s’assurer qu’il ne soit pas caustique pour la peau, au risque de décaper celle-ci au lieu de simplement la laver…

  4. Bonsoir, je suis très intéressée par votre recette au savon de Marseille. J’aurai souhaiter savoir si je peux changer de miel, car je n’en trouve que très rarement chez nous, et très cher. J’aurai par exemple mis du miel d’acacia. Qu’en pensez vous ?
    Merci encore pour ces recettes très intéressantes.
    Mamanlouve

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.