Astuces de grand-mère contre le panaris.

Le panaris est une inflammation aiguë très localisée autour de l’ongle d’un doigt, sur le pourtour ou sur la pulpe. Il apparaît généralement après une blessure, une morsure ou un arrachage profond et violent des peaux ou de la cuticule (notamment chez les personnes se rongeant les ongles ou la belle peau).

Comme le dit si bien le docteur le carrou, le panaris est un mal assez fréquent, mais qui, traité au début de son apparition peut être soigné par des remèdes simples et faciles à mettre en œuvre pour éviter toute surinfection dit “mal blanc” dont l’unique thérapie est la chirurgie. Plus le panaris sera traité dès l’apparition des premiers symptômes, meilleure sera la chance de guérison sans avoir à consulter unastuces pour lutter contre les panaris spécialiste.

Voici donc des méthodes de grands-mères contre le panaris qui ont fait leurs preuves.

Dès que la zone est enflammée, rouge et douloureuse, il faut traiter et le plus rapidement possible afin d’obtenir une cicatrisation réelle sans qu’un abcès ou une bactérie ne prolifère au contact de la plaie ouverte entrainant alors une surinfection bactérienne pathogène.

– Le bain de doigt
Il faut tremper tous les jours, tant que le panaris n’est pas résorbé, son doigt dans un bain d’eau, tiède à chaude, dans lequel on aura préalablement ajouté, soit de l’eau de javel soit une solution antiseptique de type Dakin dilué. On peut également remplacer ces solutions par du gros sel marin.

– Le bain de doigt à l’ancienne
Très utilisé dans les temps les plus reculés, le bain de lait à l’ail permet aussi d’être efficace contre le panaris. Le lait bouilli avec de l’ail effilé et mélangé avec de la mie de pain fraîche formera une pâte de type pommade que l’on pourra appliquer directement sur la plaie. Pour un effet perdurant, il convient de couvrir ensuite le doigt avec une bande de contention pour maintenir la pommade au contact de la zone pendant la nuit.

– L’onguent gris mercuré
A faire réaliser en tant que préparation magistrale par un pharmacien car l’utilisation de produits mercurés est maintenant réglementée (et oui pas comme dans le temps). Il faut laisser le doigt plongé dans l’onguent pour commencer le traitement contre le panaris. L’onguent gris est connu pour ses vertus antiparasitaires.

Le mélange d’argile et d’infusion de sambucus nigra connu sous le nom de sureau, permet aussi d’obtenir une pâte un peu plus liquide que l’onguent. Plonger le doigt dedans pendant une vingtaine de minutes. Pour faire effet, la mixture doit être bien chaude.

– La compresse d’alcool à 60 degrés.
Faire simplement une compresse imbibée d’alcool à 60° qu’il faut enrouler autour du doigt et maintenir par une bande de contention.

– L’oignon
Il suffit d’appliquer un oignon cuit dans la cendre d’une cheminée directement sur le panaris et de répéter l’opération toutes les 8 – 10 heures environ.
Sinon on peut également insérer le doigt dans un oignon sans peau préalablement cuit à l’eau un quart d’heure et légèrement refroidi. Le doigt doit bien être recouvert.

En l’absence d’évolution d’un panaris sous 48 à 72 heures, malgré les traitements, il est fortement recommandé de consulter un dermatologue.

Voir nos astuces pour arrêter de se ronger les ongles.