pratiquer le budokon yoga

Si les bénéfices infinis du yoga ne sont plus à démontrer, l’engouement pour la pratique ne se dément pas non plus. Rassurez-vous le yoga est toujours très tendance que l’on pratique seul ou avec un partenaire (AcroYoga). Au-delà du yoga traditionnel, on assiste régulièrement à l’émergence de nouvelles pratiques.

La liste des célébrités pratiquant le yoga est longue mais savons-nous que de plus de plus de sportifs l’intègrent dans leur préparation physique et mentale. Et ce n’est d’ailleurs pas nouveau, déjà à la grande époque des Chicago Bulls, le coach de l’équipe utilisait la méditation zen pour préparer un match, car l’une des vertus du yoga est d’aider à prévenir les blessures chez les sportifs de haut niveau. Aujourd’hui Lebron James ou les All Blacks le pratiquent.

Prenons un autre exemple : le poker. C’est un sport d’endurance (sport ou pas sport ? C’est un autre débat!) et un stress continu, aussi n’est-il pas surprenant de constater que les joueurs de poker ont eux aussi intégré le yoga à leur routine. Le yoga est un atout pour la concentration, la gestion du stress et s’avère, selon la joueuse professionnelle Adrienne Rowsome, une excellente préparation mentale.

pratiquer le budokon yogaA l’heure où la méditation de pleine conscience et les retraites de yoga sont en vogue, il est une autre tendance qui connaît, depuis plusieurs années, une grande popularité, notamment aux États-Unis : le Budokon Yoga (Budokon en japonais signifie « le chemin du guerrier »).

Il s’agit d’une forme de yoga que l’on pourrait qualifier « d’hybride », mêlant le yoga traditionnel, la méditation et les arts martiaux. La pratique est née aux États-Unis où elle a été créé par un maître en art martial, Cameron Shayne, ceinture noire de karaté et originaire de Charlotte en Caroline du Nord.

Cameron Shayne a découvert le yoga lorsqu’il l’a intégré à sa préparation aux arts martiaux. Au fil du temps il a observé que cette pratique avait évolué naturellement en « quelque chose de nouveau ». Avec le Budokon, on travaille à la fois le physique et le mental.

Il allie la fluidité et la spiritualité du yoga à l’intégrité des arts martiaux. Le Budokon obéit à 10 principes ou « commandements », qui incluent des valeurs comme l’ordre, la concentration, la paix, la liberté, l’humilité, le courage, la connaissance de soi, le pardon de soi et le respect de soi avant les autres.

Les séances durent 80 minutes et sont partagées entre le yoga, les arts martiaux et la méditation. On commence par des exercices d’étirements propres au yoga, puis on travaille les bras et les jambes avec des techniques entre judo et karaté. Enfin, on termine par la relaxation, avec des exercices de méditation. Nombreux sont les bénéfices pour beaucoup communs à la pratique traditionnelle, mais au-delà, on tonifie le full body, on améliore la mobilité, et gagne en force et en masse musculaire.

Alors que le yoga traditionnel est plutôt populaire auprès de la gente féminine, il semble que le Budokon connaisse un fort engouement auprès des hommes, ce qui se comprend aisément : il requière en effet une discipline et un effort physique que l’on ne retrouve pas dans les postures traditionnelles.

Il y a plus d’une décennie déjà, Newsweek titrait « Les vrais hommes pratiquent le yoga ». Alors comme titrait un journal américain plus récemment : les hommes auraient-ils surmonté leur « peur du yoga » ?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.