La réalisation d’un jardin d’été fleuri peut demander de commencer à y travailler dès le printemps, pour peu que l’on veuille, durant leurs mois de floraison, bénéficier de la splendeur des fleurs à bulbes, incontournables oignons magiques d’où naîtront, tantôt majestueux, tantôt solaires ou exotiques, les glaïeuls, dahlias, cannas et autres espèces resplendissantes qui se marieront à merveille avec les fleurs annuelles et persistantes d’été.

Conseils pour planter les bulbes

Dès les premiers beaux jours, il convient d’ameublir et de finement égrener la terre jusqu’à trente centimètres de profondeur quelques jours avant la plantation. La plupart des bulbes préfèrent des situations ensoleillées et se plaisent dans tous types de sol à condition qu’ils soient bien drainés et, au besoin, enrichis de compost. Les sols lourds très argileux devront être préalablement allégés de tourbe ou de sable pour ne pas étouffer les bulbes en gestation.

Les bulbes de glaïeuls se déposent, préférablement à l’aide d’un plantoir, racines vers le bas, à une quinzaine de centimètres de profondeur avec un espacement de vingt centimètres entre chacun d’eux. Les hampes qu’ils vont développer, fragiles par leur hauteur pouvant atteindre un mètre cinquante nécessitent une exposition à l’abri du vent et la pose de tuteurs qui permettront aux fleurs de maintenir leur port majestueux tout au long de la floraison. La grosseur du bulbe de glaïeul est souvent proportionnelle à la taille de la hampe, et le choix de gros bulbes assurera la floraison abondante de chaque tige. Une plantation échelonnée de fin mars à début juillet permettra un temps de floraison maximal de juin à septembre.

Le bulbe de dahlia, stellaire, exige, tout comme le glaïeul, un sol bien drainé, riche en humus et une exposition plein soleil. Ses tubercules, plantés tige vers le haut à une dizaine de centimètres de profondeur donneront naissance à des fleurs pouvant atteindre un mètre cinquante de haut. Afin de leur permettre un plein épanouissement, il est bon de prévoir un espace de cinquante centimètres à un mètre entre chaque tubercule selon la taille du plant à venir et de l’accompagner d’un tuteur qui évitera à la plante de subir les effets du vent. Fleurissant de fin juillet jusqu’aux premières gelées, le dahlia, riche en couleurs, tailles et formes est un atout majeur dans la réalisation d’un jardin fleuri tout l’été.

Autre fleur d’été à bulbe, majestueuse et exotique, le canna, aussi appelé « balisier », épanouit les couleurs flamboyantes de ses fleurs en panache de juillet à octobre. Ses rhizomes sont à planter en mai, en sol perméable, riche en humus, à une profondeur de dix centimètres et espacés de soixante centimètres chacun avec une exposition plein soleil. D’une hauteur allant de soixante centimètres à un mètre cinquante, que l’on choisisse de les placer en massifs ou en situation isolée, les cannas en fleurs sont toujours du plus bel effet.

Originaires de régions chaudes, les bulbes de fleurs d’été supportent mal le froid et l’humidité de nos sols en hiver et doivent être déplantés et remisés au sec quelques semaines après leurs floraisons.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.